Enseignement technique et formation professionnelle- Touré Mamadou présente la réforme, le privé, les plus jeunes et les filières agricoles au cœur du processus

Bon à savoir, 05.02.2018 16:34, vu 296 fois
lle conseiller du Président de la République chargé de la Jeunesse et Sports Touré Mamadou
lle conseiller du Président de la République chargé de la Jeunesse et Sports Touré Mamadou

La grande famille des acteurs de l’enseignement technique et de la formation professionnelle s’est retrouvée ce samedi 3 février nuit, à Abidjan, pour le traditionnel vœux de nouvel an au secrétaire d’Etat Touré Mamadou qui a saisi l’opportunité pour décliner la réforme en cours suivant la priorité accordée par le gouvernement à ce secteur de l’éducation. A preuve, une délégation canadienne arrive à Abidjan ce 4 février.

Devant personnel administratif, d’encadrement, les syndicats, les fondateurs d’établissements privés et partenaires techniques et financiers, Touré Mamadou a annoncé « l’ouverture d’un département agricole à l’IPNEPT sur financement de la Badea, des missions au Brésil et en Allemagne » en 2018.

Le Secrétaire d’Etat en charge de l’enseignement technique et la formation professionnelle a annoncé le lancement d’une expérimentation en cours pour 300 apprenants qui préparer le CAP avec le niveau CM2 dans 10 établissements pilote, une expérimentation de la gouvernance de type privé pour 8 établissements et la régionalisation de la formation professionnelle autour de pôles agricoles.

Ainsi, les filières « chocolaterie, énergie solaire » constituent des cycles de formation introduits dans les curricula de formation.  Construction et réhabilitation d’établissements ont été au titre des acquis en 2017. Mais, l’une des satisfactions de Touré Mamadou est la reprise de la collaboration avec le secteur privé pour harmoniser la formation avec l’intégration professionnelle. En termes de bilan, 24 établissements sont en réhabilitation et 15 en construction.

Il a reconnu que ces acquis sont le résultat des « efforts conjugués de tous », syndicats y compris. « Je voudrais pouvoir compter sur votre détermination et abnégation dans l’atteinte des objectifs » assignés au secrétariat d’Etat chargé de l’enseignement technique et la formation professionnelle.

Tidiane Boye de l’Onudi, au nom des partenaires techniques et financiers a assuré Touré Mamadou de leur soutien, précisant tout de même que trois défis devraient être relevés pour faire de la Côte d’Ivoire la locomotive de l’enseignement technique et la formation professionnelle dans la sous-région.

Les fondateurs d’établissements privés ont sollicité la remise en selle de la direction de l’enseignement privé (DEP) pour un meilleur dialogue avec les fondateurs des 397 établissements privés. C’est Fadiga Mariam qui a porté les attentes des fondateurs d’établissement privé qui se résument en la formation des personnels et le paiement des arriérés dus par l’Etat. Elle s’est tout de même, au nom de ses pairs, féliciter de l’implication du privé dans la formation au Brevet de technicien (BT) et sollicité l’accroissement du nombre d’établissement de composition.

Elle a indiqué le vœu de « gagner ensemble le pari de la formation technique et de la formation professionnelle. »

Coulibaly Yacouba qui était le porte-voix des syndicats s’est satisfait de la dynamique de dialogue en cours et assuré que Touré Mamadou a su « insuffler un souffle nouveau à notre département », rassurant de la disponibilité des syndicats à accompagner le Secrétaire d’Etat.

Alassane Ouattara a dans son discours de fin d’année indiqué la place prépondérante de l’enseignement technique et la formation professionnelle pour répondre au mieux à l’insertion professionnelle de la jeunesse.


Adam’s Régis SOUAGA

Source : Rédaction PôleAfrique.info

Source : Pôle Afrique

Lire aussi dans Bon à savoir

Numérique: l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire vers la construction d’un fablab (laboratoire de fabrication)
L’INP-HB et ESIGELEC ensemble pour la formation des cadres en électricité
Côte d’Ivoire : l’examen du BTS démarre le 27 août prochain
Education : la Ministre Nialé KABA fait un important don de bâtiment de classe et de logements pour maîtres à Bouko (Bouna)
Excellence en milieu scolaire : des jeunes entrepreneurs ivoiriens vivant aux Etats-Unis s’engagent à relever le niveau de l’éducation en Côte d’Ivoire.
Prof. Bakayoko-Ly Ramata a remis les dossiers dudit ministère à son successeur Dr. Abdallah Albert Toikeusse Mabri, nouveau ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique,
Formation professionnelle: démarrage des compositions écrites des examens de fin d’année

  Retourner

Formations scolaires
Trouver votre filière de formation parmi notre sélection d'écoles Ivoiriennes et Internationales :
Toutes les formations
Plan du site
Accueil
Actualités
Formations scolaires
Magazine
Photos
Videos
Contacts
Actualités
Bon à savoir
Dossier du mois
Echos d'ici et d'ailleurs ...
Zoom sur ...
Formations
BAC Professionel
BTS (BAC+2)
DTS (BAC+2)
DUT (BAC+2)
LICENCE (BAC+3)
LICENCE PRO (BAC+3)
BACHELOR (BAC+3)
MASTER (BAC+5)
MBA (PRO 4/5)
DOCTORAT (BAC+8)
CQP (Certificat de Qualification Pro.)
CAP (2 ans après la classe de 3ème)
Autres diplômes
Nous contacter
Tel.: (+225) 22 01 47 46 - 20 247 647
Cel : (+225) 77 39 49 59
03 60 94 03 - 09 43 88 47
E-mail : infos@grandes-ecoles.net
©2007-2018 Grandes-ecoles.net
Rejoignez-nous :
 Sur Facebook