Bingerville/Scolarisation de la jeune fille : L’école n’est pas un lieu pour la maternité

Bon à savoir, 23.04.2018 13:04, vu 80 fois
image pour illustrer l'article
image pour illustrer l'article

«L’école n’est pas un lieu pour la maternité parce qu’un enfant ne doit pas faire d’enfant ». Tel est en substance l’appel de Kandia Camara ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique et formation professionnelle à l’endroit des apprenantes de ce pays.

Il a été  lancé en son nom par Zouzoua Kouko Jean secrétaire national de la lutte contre les grossesses à l’école. Cela, à la faveur de la cérémonie du lancement officiel de la campagne de lutte contre ces grossesses, le mercredi 18 avril  2018, au lycée de jeunes filles Mamie Houphouët Fêtai à Bingerville.

Placé sous le thème de ‘’l’impact de la grossesse en milieu scolaire’’, cette campagne initiée par l’Ong l’Epi (L’éternel pourvoira international) est prévue pour s’étendre sur le reste de cette année 2018. Et ce, sur l’ensemble du territoire.

Cette action vient en appui à la campagne lancée en février 2014 par la première responsable de l’éducation nationale pour les mêmes motifs. Et ce, suite à l’enregistrement de 5073 cas de grossesse entre 2012 et 2013 dans les écoles primaires et secondaires de ce pays. Et c’est pour impliquer tous les acteurs du système scolaire dans la lutte contre ce fléau que le secrétaire national a interpelé les parents d’élèves.

« Chacun de nous doit jouer son rôle. C’est un combat de tout le monde pour ne pas que notre société se désagrège. Les parents d’élèves ne doivent donc pas rester passifs pour regarder madame le ministre. Ils doivent jouer leur partition pour éradiquer ce fléau de nos écoles », souligna-t-il.

Avant de recommander aux élèves de ne se concentrer que sur leurs études étant donné que 43% des engrosseurs sont élèves, selon les statistiques du département de Kandia Camara. Séhi Rose présidente de ladite Ong a souligné que l’objectif de son organisation est d’aider à la sensibilisation pour l’éradication de ce problème de société.

Une conférence débat animée par O’chou Assandé expert coordonnateur au centre d’incubation à l’Unesco a éclairé davantage la lanterne de ces filles sur les inconvénients de l’activité sexuelle et des grossesses précoces. Au nom du proviseur,son adjoint Kouadio Nicholas a remercié les initiateurs pour le choix de son école pour ce lancement.

MOUHAMED FADIGA

CORRESPONDANT LOCAL

Source : fratmat.info

  Retourner

Formations scolaires
Trouver votre filière de formation parmi notre sélection d'écoles Ivoiriennes et Internationales :
Toutes les formations
Plan du site
Accueil
Actualités
Formations scolaires
Magazine
Photos
Videos
Contacts
Actualités
Bon à savoir
Dossier du mois
Echos d'ici et d'ailleurs ...
Zoom sur ...
Formations
BAC Professionel
BTS (BAC+2)
DTS (BAC+2)
DUT (BAC+2)
LICENCE (BAC+3)
LICENCE PRO (BAC+3)
BACHELOR (BAC+3)
MASTER (BAC+5)
MBA (PRO 4/5)
DOCTORAT (BAC+8)
CQP (Certificat de Qualification Pro.)
CAP (2 ans après la classe de 3ème)
Autres diplômes
Nous contacter
Tel.: (+225) 22 01 47 46 - 20 247 647
Cel : (+225) 77 39 49 59
03 60 94 03 - 09 43 88 47
E-mail : infos@grandes-ecoles.net
©2007-2018 Grandes-ecoles.net
Rejoignez-nous :
 Sur Facebook