Indemnités de logement: Des enseignants du supérieur menacent de débrayer

Bon à savoir, 15.05.2018 11:31, vu 45 fois
Dr N'Guessan Kouamé, secrétaire général d'une des deux branches de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs (Cnec). Crédits: Eugène Yao
Dr N'Guessan Kouamé, secrétaire général d'une des deux branches de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs (Cnec). Crédits: Eugène Yao

« Si d’ici le 21 mai 2018, le gouvernement ne donne pas une suite favorable à notre requête, nous serons obligés de marquer un arrêt de travail de quatre jours les 22, 23, 24 et 25 mai 3018 », a déclaré Dr N'Guessan Kouamé, secrétaire général d'une des deux branches de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs (Cnec).

C'était au cours d'une conférence de presse organisée le 12 mai 2018, à l'Ecole normale supérieure (Ens) d'Abidjan.

Justifiant sa position, Dr N'Guessan a expliqué que les enseignants du supérieur connaissent des difficultés pour se loger. En effet, le taux imposé par l'État dans les années 1980 est jugé faible. L'Assemblée générale de la Cnec a proposé une indemnité allant de 300 à 350 000 Fcfa pour les enseignants chercheurs et chercheurs.

Aussi l'Assemblée générale ordinaire qui s'est tenue à l'Université Péléforo Gon en novembre 2017 a demandé au bureau exécutif national de reprendre les discussions avec le gouvernement.

Ainsi un premier courrier a été déposé le 17 décembre 2017 à la Primature sans suite, puis un deuxième en mars 2018 également sans réponse. Après une tournée du 17 au 20 avril 2018, les différentes sections ont recommandé une troisième relance. Ce qui a été fait le 22 avril 2018, qui, malheureusement n'a pas eu de suite.

Selon la Cnec, les enseignants ivoiriens souhaitent avoir le même traitement que leurs collègues du Sénégal, notamment au niveau des indemnités de logement (200 000 Fcfa pour ceux logés dans une villa ; 150 000 Fcfa pour ceux qui sont logés dans un appartement et 350 000 Fcfa pour ceux qui ne sont pas logés), protocole d'accord signé entre le gouvernement sénégalais et le Syndicat autonome de l'enseignement supérieur (Saes).

Dans une conférence de presse tenue le 30 avril 2018, les enseignants du supérieur ont demandé au gouvernement la mise en place d'un cadre de discussions entre les deux parties.

Eugène YAO
eugene.yao@fratmat.info  

Source : Fraternité Matin

  Retourner

Formations scolaires
Trouver votre filière de formation parmi notre sélection d'écoles Ivoiriennes et Internationales :
Toutes les formations
Plan du site
Accueil
Actualités
Formations scolaires
Magazine
Photos
Videos
Contacts
Actualités
Bon à savoir
Dossier du mois
Echos d'ici et d'ailleurs ...
Zoom sur ...
Formations
BAC Professionel
BTS (BAC+2)
DTS (BAC+2)
DUT (BAC+2)
LICENCE (BAC+3)
LICENCE PRO (BAC+3)
BACHELOR (BAC+3)
MASTER (BAC+5)
MBA (PRO 4/5)
DOCTORAT (BAC+8)
CQP (Certificat de Qualification Pro.)
CAP (2 ans après la classe de 3ème)
Autres diplômes
Nous contacter
Tel.: (+225) 22 01 47 46 - 20 247 647
Cel : (+225) 77 39 49 59
03 60 94 03 - 09 43 88 47
E-mail : infos@grandes-ecoles.net
©2007-2018 Grandes-ecoles.net
Rejoignez-nous :
 Sur Facebook